Histoire de l'astrologie chinoise - Légendes du zodiaque chinois

Histoire de l'horoscope chinois et légende du zodiaque chinois
Par KarmaWeather - 4 novembre 2019
© KarmaWeather by Konbi - Tous droits réservés

Aperçu historique des origines et de la diversité de l'horoscope chinois, suivi de la légende des 12 animaux du zodiaque chinois.

Le zodiaque chinois fait partie des nombreux systèmes divinatoires asiatiques qui coexistent et apportent leur lecture selon des préceptes qui associent astrologie et numérologie.

Dans un premier temps, nous allons vous donner un bref aperçu historique des origines et de la diversité des systèmes d'horoscope et de divination chinois, suivi de la légende des 12 animaux du calendrier chinois, qui utilise la forme du récit pour expliquer l'ordre dans lequel les 12 animaux du zodiaque chinois se suivent.

Histoire de l'astrologie chinoise

Si la tradition astrologique chinoise remonte à plus de 4500 ans, le système des 12 animaux du zodiaque chinois, associé à celui des 5 éléments de la cosmologie (Wu Xing), est en réalité apparu assez tard dans la tradition divinatoire asiatique (entre le 9 et 10ème siècles après JC).

Depuis l'Antiquité, l'astrologie classique chinoise, basée sur l'observation et le mouvement des étoiles, du soleil, des comètes, de la lune et des planètes, était le privilège exclusif de l'empereur. En conséquence, de nombreux systèmes alternatifs ont été développés qui ne sont pas basés sur l'observation directe du ciel. Les principes de base de ces théories reposent principalement sur la numérologie associée au calendrier (le calendrier lunaire chinois ou le calendrier solaire traditionnel, le Ba Zi).

En effet, il était nécessaire d'empêcher la population d'accéder aux secrets de l'astrologie des 111 étoiles, codifiées pour la première fois par l'empereur jaune (黄帝 Huáng Dì) en 2637 avant notre ère, et qui auraient permis aux révolutionnaires ou aux envahisseurs prédire les moments les plus propices pour tenter un coup d'État ou une invasion. Parmi les systèmes astrologiques alternatifs, l'astrologie du roi Yi, le système des 9 palais, le système des 12 palais, le système des 5 éléments, l'oracle des 4 empereurs, le système du chien noir, les 4 Piliers du destin ou Ba Zi (liés au calendrier Ba Zi qui a été imposé par l'empereur à sa population car il ne tenait pas compte de la lune et des mois lunaires qui leur auraient donné des clés d'interprétation de l'astrologie des 111 étoiles ), le système de la boussole divinatoire ou encore les 28 loges lunaires.

Le nombre 12 correspond à la durée d'un cycle complet de rotation de Jupiter à partir d'un point donné, appelé "Grande année", et dont la séquence de caractères chinois anciens s'appelle "Branches". Ainsi, le système de divination (ou de calcul du destin) basé sur l’étude des 12 animaux du zodiaque est constitué par les branches terrestres (rat, boeuf, tigre, lapin, dragon, cheval, chèvre, singe, coq, chien et Porc), tandis que les cinq éléments sont les troncs célestes (Feu, Terre, Métal, Eau, Bois). Ensemble, ils sont associés à leur double aspect (Yang, masculin ou Yin, féminin), formant un cycle (12 x 5 = 60 ans pour les 12 signes, 5 x 2 = 10 ans pour les 5 éléments qui se suivent par paires, avec une polarité Yang puis Yin) figurant dans le calendrier chinois et servant à calculer notre cycle énergétique personnel en fonction de notre date de naissance.

Par conséquent, chaque année, saison, mois, jour, heure et même minute correspondent à des animaux et à des éléments spécifiques, ce qui permet d'identifier ses excès et ses carences, afin de rechercher des solutions permettant de les corriger et de trouver sa propre harmonie, de concert avec la nature. Ainsi, l'astrologie chinoise lunaire, dans son approche zodiacale (avec les 12 animaux) mais aussi dans ses autres formes, a pour objectif principal de donner des règles et des conseils spécifiques à chacun d'entre nous en fonction des spécificités résultant de notre date de naissance. Il s'agit plus d'être en mesure de plier notre destin que de tenter de le vaincre en cherchant à le changer radicalement, ce qui correspondrait davantage à la vision solaire de l’astrologie occidentale.

La légende des animaux du zodiaque chinois

Selon la légende populaire, le mythique empereur de Jade aurait décidé qu'une course entre chacun des 12 animaux du zodiaque chinois définirait l'ordre dans lequel les années se succèdent dans le calendrier lunaire.

Le but était de rejoindre l’empereur de jade à la porte du ciel pour partager un banquet à ses côtés, sachant que le principal obstacle de la course était un fleuve.

Le Rat malicieux arriva le premier grâce au Buffle (Bœuf) sur lequel il avait grimpé. Après avoir profité de la nage efficace du Buffle pour traverser la rivière, le Rat sauta rapidement depuis le sommet du crâne de son compagnon pour atteindre la berge et terminer la course en tête, devenant ainsi le premier animal du zodiaque chinois.

Le Tigre, même s'il est un excellent nageur, pris un peu plus de temps que le Buffle, car il était gêné par les tourbillons de la rivière. Ainsi, le Tigre devint le 3ème animal du zodiaque chinois juste après le Buffle. Le Lapin arriva ensuite à son tour, profitant de ses talents de sauteur pour franchir tous les obstacles, y compris sur la rivière. Il était opportun que le flux soit jonché de rondins flottants.

Le Dragon n'arriva qu'en 5ème position, à la grande surprise de l'empereur de Jade, car il était le seul animal ailé du 12ème. Il semble que son retard était dû à la grandeur de son âme et qu’en chemin, il prenait le temps d’aider les humains à faire pleuvoir leurs champs avant de venir sur la rive du fleuve pour souffler sur la bûche de bois sur laquelle le lapin était bloqué pour atteindre rive.

Après le Dragon, le noble cheval se présente finalement à l'empereur de Jade. Soudain, le Serpent, caché sous l'un des fers du Cheval, décida de sortir de sa cachette. Surpris par cette arrivée inattendue, le Cheval se cabra, ce qui laissa au Serpent le temps de passer devant lui. C'est ainsi que le Serpent devint le 6ème animal du zodiaque chinois et le Cheval, dupé par son passager clandestin, le 7ème animal.

La Chèvre, accompagnée du Singe et du Coq, se présenta enfin devant l'empereur de Jade. C’est en unissant leurs forces qu’ils réussirent à atteindre l’autre bord de la rivière, perchés sur un radeau improvisé. La Chèvre, le Singe et le Coq sont alors devenus les 8ème, 9ème et 10ème animaux du zodiaque chinois.

Le Chien n’obtint que la onzième place car, ne pouvant pas résister aux plaisirs de l’eau, il profita de la traversée de la rivière pour jouer et se laver.

Le Cochon fut le dernier à franchir la ligne d'arrivée, devenant le douzième animal du calendrier chinois. En chemin, il ne pu résister à l'opportunité d'un bon repas. Étourdi par son festin, il s'était endormi, ce qui aurait pu le disqualifier s'il ne s'était pas réveillé de sa sieste juste à temps pour terminer la course.

Une version alternative de cette légende fait du chat un personnage à part entière, qui n'aurait malheureusement pas pu terminer la course parce qu'il aurait été trompé par le Rat. Il est fort probable que cette version de l'histoire est plus récente. De même, le Chat n'est pas vraiment exclu du zodiaque chinois car en réalité, le Chat et le Lapin ne font qu'un: en Asie du Sud-Est et au Vietnam en particulier, le Chat remplace le Lapin dans la roue du zodiaque asiatique. Nous pouvons également noter qu’une autre version du conte, préférée des bouddhistes, de l’Inde au Tibet, remplace l’empereur de Jade par Bouddha.

Enfin, en termes de corrélation plus directe cette fois, le Rat est aussi la Souris, le Buffle est aussi le Bœuf, le Coq est aussi le Poulet ou la Poule, et enfin le Cochon peut aussi être le Sanglier.

© KarmaWeather by Konbi - Tous droits réservés
Protection des droits d’auteur: Reproduction strictement interdite sans accord préalable. Toute infraction fera l’objet d’une demande DMCA auprès de Google.Avis de non-responsabilité: Veuillez noter que l’utilisation de plantes médicinales, sous quelque forme que ce soit, doit toujours être envisagée après consultation d’un médecin, en particulier pour les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que pour les jeunes enfants. De la même manière, les cristaux et les pierres ne peuvent être considérés que comme un support pour un traitement médical et jamais comme une substitution. Ils sont communément appelés cristaux de guérison pour leur action sur les chakras, sachant que ceux-ci n’ont aucune application dans la médecine moderne.